Vous êtes ici

Thèmes de recherche d'Anne GIERSCH

Recherches chez l’homme

Perception

La vie psychique des patients schizophrènes est caractérisée par sa désorganisation et son instabilité, et les patients ont des difficultés à explorer leur environnement perceptif de façon structurée. Ces perturbations pourraient trouver leurs racines dans des troubles invisibles, qui touchent à l’organisation de la perception dans l’espace (groupement des objets dans une scène visuelle) et dans le temps (perception de l’ordre des événements). Nous avons notamment mis en évidence des mécanismes élémentaires qui pourraient sous-tendre la sensation de continuité du temps : ces mécanismes permettraient d’anticiper et de suivre les événements sur des échelles de temps très courtes (<20 ms), à notre insu. Ces mécanismes sont perturbés chez les patients, et nous en explorons les conséquences, cognitives et cliniques.

Nous explorons les bases neurobiologiques des troubles à l’aide de mesures EEG et IRMf, et en reproduisant les troubles chez le rat.

Nous vérifions la spécificité des troubles temporels en comparant les altérations dans la schizophrénie et les troubles bipolaires.

Méthodes

Les expériences sont menées auprès de patients souffrant de schizophrénie ou de troubles bipolaires, comparés  à des sujets appariés. Ces recherches sont basées sur les méthodes et les modèles de la psychologie expérimentale et de la psychophysique. Les expériences sont programmées dans le laboratoire (matlab, psychtoolbox, e-prime). Nous enregistrons les réponses comportementales du sujet (les temps de réponse et les taux d’erreurs), les mouvements oculaires, et l’activation cérébrale par des méthodes d’imagerie (IRMf et EEG).