Vous êtes ici

Thèmes de recherche d'Anne BONNEFOND

Mécanismes de contrôle cognitif et capacités d’attention soutenue dans la schizophrénie : approche électrophysiologique.

L’attention soutenue (ou vigilance) renvoie à notre capacité à maintenir efficacement notre activité cognitive sur une source de stimulation ou tâche. Si la question de l’altération de cette capacité dans la schizophrénie est essentielle dans la mesure où elle pourrait notamment apporter une explication convaincante à de nombreux autres déficits cognitifs observés chez ces patients, aucune réponse claire n’y a été apportée jusqu’ici. Dans cette perspective, l’un de nos objectifs de recherche est d’avancer dans la compréhension des spécificités de fonctionnement dans la schizophrénie des mécanismes cognitifs et neuronaux sous-jacents au contrôle cognitif et dont l’activation endogène est notamment essentielle au maintien de bonnes performances d’attention soutenue. Dans une tâche de vigilance, ces mécanismes top-down renvoient au maintien « online » des objectifs ou consignes de la tâche, au contrôle (« monitoring ») des performances et des erreurs, à l’inhibition des distracteurs et à la suppression des réponses dominantes ou compétitives, leur bon fonctionnement reposant sur la coordination de multiples régions cérébrales (cortex préfrontal dorsolatéral, cortex cingulaire antérieur et régions pariétales). L’étude des corrélats comportementaux et électrophysiologiques des erreurs est une piste d’intérêt privilégiée pour avancer dans ce questionnement, tout comme l’étude des différences inter-individuelles (âge, capacités de mémoire de travail).